Votations du 7 mars 2021

L'initiative visant l'interdiction du voile intégral dans l'espace public a été acceptée par un peu plus de 51% des votants dimanche. Les citoyens suisses ont par ailleurs balayé la loi pour une identité électronique unique. Ils ont enfin dit oui à une courte majorité à l'accord de libre-échange avec l'Indonésie.
See latest updates
See one new update
See new updates
Team Liveblog

L'initiative anti-burqa acceptée, l'identité électronique balayée, l'accord avec l'Indonésie passe de justesse

Voici les résultats définitifs:
  • L'initiative anti-burqa a été acceptée à 51,21%, selon les résultats définitifs. Le texte a été accepté par 20 cantons, 6 l'ont refusé
  • L'identité électronique est nettement rejetée (64,36%)
  • L'accord de libre échange avec l'Indonésie a passé la rampe, mais avec une courte avance (51,21%)

La participation atteint un peu plus de 50%. C'est légèrement plus que la moyenne de ces dernières années.
Updated 7. March 2021 19:14
|
No posts for now
Team Liveblog
Le suivi de ce dimanche de votations s'arrête ici. Merci de votre attention.
|
Yoan Veya

Retour sur les trois scrutins du jour

|
Yoan Veya

Accord de libre-échange: "une voie constructive"

Pour la première fois, des règles de durabilité sont inscrites, seront contrôlées et appliquées, a rappelé Guy Parmelin lors de la conférence de presse du Conseil fédéral.

Léandre Duggan, Keystone-ATS
Updated 7. March 2021 19:13
|
Kim De Gottrau

Une "votation hors sol"

Pour la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter, qui a déjà vécu six votations durant ses deux ans au sein du gouvernement, celle-là est "hors sol". Il n'y a eu ni contacts ni échanges avec la population.
Laurent Darbellay, Keystone-ATS
|
Yoan Veya

Je vois dans ce résultat une confirmation de notre politique de soutien à nos entreprises sur les marchés internationaux."

Le conseiller fédéral Guy Parmelin, pour qui l'accord de libre-échange avec l'Indonésie n'est pas un choix entre les avantages de l'économie et la protection de l'environnement"

Le conseiller fédéral Guy Parmlein
Le conseiller fédéral Guy Parmlein   credit: Peter Klaunzer, Keystone-ATS
Updated 7. March 2021 19:03
|
Kim De Gottrau

Mise en oeuvre par les polices cantonales

Le texte de l'initiative "anti-burqa" n'est en l'état pas applicable, il doit être concrétisé dans une loi. Sa mise en oeuvre ne reviendra pas à la Confédération mais aux cantons via leurs polices, a précisé la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter en conférence de presse. Les cantons sont tenus d'appliquer le texte dans un délai de deux ans.

La compétence revient à la Confédération dans le domaine douanier et dans celui des transports. Le contre-projet proposé par le gouvernement et le parlement est abandonné.
|
Team Liveblog
La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter.
La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter.   credit: Photo Anthony Anex, Keystone-ATS

"Le Conseil fédéral voulait donner un élan à la cyberadministration. Il est ouvert à discuter avec toutes les forces constructives qui veulent faire avancer la numérisation en Suisse, un thème qui a une haute priorité"

La ministre de la justice Karin Keller-Sutter après le rejet par le peuple du projet du gouvernement d'identité électronique unique. Elle a précisé que son département présentera prochainement des nouvelles propositions dans ce domaine.

Updated 7. March 2021 19:00
|
Kim De Gottrau

"Je rappelle que seules quelques dizaines de femmes portent le voile intégral en Suisse. Elles ne constituent qu'une infime minorité de quelque 400'000 musulmanes et musulmans en Suisse."

La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter, lors de la conférence de presse du Conseil fédéral, au sujet de l'acceptation de l'initiative "anti-burqa"

Updated 7. March 2021 19:07
|
Team Liveblog

Préciser la nationalité des délinquants, mais pas celle des suisses naturalisés

Dans le canton de Zurich, la police devra indiquer la nationalité des délinquants. L'origine des Suisses naturalisés ne sera cependant pas précisée. Les Zurichois en ont décidé ainsi, comme ils ont fixé un cadre aux détectives contre les abus à l'aide sociale.

Les votants ont approuvé dimanche à 55,21% un contre-projet du parlement zurichois à une initiative de l'UDC sur le signalement de la nationalité des délinquants et de leurs victimes. Ils ont, en revanche, rejeté à 56,25% le texte du parti de droite conservatrice qui exigeait que la police précise également l'origine des délinquants suisses naturalisés.

|
Yoan Veya

Les idées du comité d'Egerkingen ne progressent qu'en Suisse romande


Dans tous les cantons romands, l'initiative anti-burqa du comité d'Egerkingen a fait mieux que sa précédente qui demandait en 2009 d'interdire la construction de minarets. A l'inverse, elle a régressé dans tous les cantons alémaniques et au Tessin. Seule exception: Fribourg, où le soutien a diminué de... 0,01 point de pourcentage en onze ans.
Keystone-ats
Updated 7. March 2021 17:56
|
Team Liveblog

Les résultats définitifs

L'initiative anti-burqa a été acceptée à 51,21% dimanche. La nouvelle loi instituant une identité électronique unique a été refusée par 64,36% des votants. L'accord économique avec l'Indonésie a lui été accepté à 51,66%.
|
Yoan Veya

Libre-échange: non appuyé dans certaines communes vaudoises


Le canton de Vaud s'est montré le plus opposé à l'accord de libre-échange avec l'Indonésie avec plus de 65% de non. Ce refus se retrouve au niveau communal: 19 des 20 plus forts non du pays ont été enregistrés dans des communes vaudoises.
Keystone-ats
|
Kim De Gottrau

"Lorsque nous arrivons à faire passer une initiative, il faut la double majorité, donc ce n'est pas une petite victoire, c'est un grand succès"

Céline Amaudruz, conseillère nationale (UDC/GE), à la RTS, à propos de l'initiative "anti-burqa" en passe d'être acceptée

Céline Amaudruz, conseillère nationale (UDC/GE)
Céline Amaudruz, conseillère nationale (UDC/GE)   credit: Photo Peter Klaunzer, Keystone-ATS
Updated 7. March 2021 17:21
|
Kim De Gottrau

Le tourisme déplore le oui à l'interdiction de la burqa

La Fédération suisse du tourisme (FST) regrette l'acceptation de l'initiative "anti-burqa". Le secteur, qui souffre déjà beaucoup de la pandémie de coronavirus, ne peut pas se permettre de complications supplémentaires, a déclaré la directrice de la FST, Barbara Gisi, à Keystone-ATS. Et de déplorer que les touristes entièrement voilées, des hôtes aisées venant des pays du Golfe, soient désormais perdues.

Plusieurs communes touristiques ont rejeté dimanche l'initiative. C'est le cas d'Interlaken (BE) et de Lucerne. Dans le canton du Valais, Zermatt a rejeté l'interdiction de la burqa à 53,4%. La ville de Genève, avec ses nombreuses organisations internationales, a rejeté l'initiative populaire à 55,2%.

Updated 7. March 2021 17:03
|
Kim De Gottrau

"Sous le joug du comité d'Egerkingen"

Operation Libero ne mâche pas ses mots alors que l'initiative "anti-burqa" est en passe d'être acceptée: "La Suisse est de nouveau sous le joug du comité d'Egerkingen." Mais le mouvement politique se félicite du résultat "serré".
|
Kim De Gottrau
Marco Chiesa, président de l'UDC et conseiller aux Etats (UDC/TI)
Marco Chiesa, président de l'UDC et conseiller aux Etats (UDC/TI)   credit: Photo Peter Schneider, Keystone-ATS

"Plusieurs cantons et d'autres pays ont déjà adopté des mesures similaires. Et même la Cour européenne des droits de l'homme a jugé acceptable l'interdiction de se dissimuler le visage. Les Jeunes Verts peuvent économiser leur argent en renonçant à se rendre à Strasbourg."

Le président de l'UDC Marco Chiesa sur Blick TV, à propos de l'initiative "anti-burqa", en passe d'être acceptée

Updated 7. March 2021 16:27
|
Team Liveblog

Les Bernois refusent d'étendre les ouvertures dominicales

Les citoyens bernois n'ont pas voulu porter de deux à quatre le nombre des dimanches par année où les magasins peuvent ouvrir sans avoir à demander d'autorisation. Ils ont rejeté par 53,9% des votants cette modification de la loi sur le commerce et l'industrie.

La population a ainsi suivi dimanche le mot d'ordre des syndicats et des partis de gauche qui avaient lancé un référendum contre cette modification législative adoptée en juin par la majorité bourgeoise du Grand Conseil.

Les citoyens ont en revanche accepté une autre modification de la loi sur le commerce et l'industrie passée quasiment inaperçue et qui n'a pas été contestée. La cigarette électronique sera soumise aux mêmes règles que les cigarettes classiques. Sa remise et sa vente seront ainsi interdites aux mineurs.

|
Kim De Gottrau
Fabio Regazzi, conseiller national (Centre/TI)
Fabio Regazzi, conseiller national (Centre/TI)   credit: Photo Peter Schneider, Keystone-ATS

Le comité du oui satisfait, mais un résultat qui fait réfléchir

Le comité pour l'accord de libre-échange avec l'Indonésie est satisfait d'avoir obtenu un oui lors de cette votation. Mais ce résultat serré fait réfléchir, a indiqué le conseiller national Fabio Regazzi (Centre/TI), membre du comité, à Keystone-ATS.

Il faudra à l'avenir "faire plus attention et être plus sensible" aux questions environnementales et de conditions de travail. Il faut toutefois garder à l'esprit que c'est un accord économique. Il n'est pas possible "d'imposer tout ce qu'on veut", a précisé le Tessinois.

|
Kim De Gottrau

La durabilité de plus en plus importante dans les accords, selon les Verts

L'accord de libre-échange avec l'Indonésie est en passe d'être accepté, au grand dam des Verts. Mais le parti se réjouit du "résultat serré" et du "vif débat" qui montrent que "la durabilité est de plus en plus importante dans les accords commerciaux".
Updated 7. March 2021 16:20
|
Team Liveblog
Ces images avaient choqué en Suisse et au-delà.
Ces images avaient choqué en Suisse et au-delà.   credit: Photo Salvatore di Nolfi, Keystone-ATS

Pandémie: Genève indemnisera les travailleurs précarisés

Les travailleurs précarisés par la pandémie de Covid-19 seront indemnisés pour leur perte de revenus du printemps 2020. Les Genevois ont accepté dimanche par 68,82% de "oui" la loi ad hoc, attaquée par voie référendaire par l'UDC et le MCG.

Les files de personnes attendant une aide alimentaire aux Vernets lors de la première vague de l'épidémie (photo) ont mis en lumière la précarité dans laquelle était plongée une partie de la population pendant la crise sanitaire. Ces images avaient choqué en Suisse et au-delà. Le Conseil d'Etat genevois a voulu agir afin d'éviter que ces personnes ne s'endettent ou ne perdent leur logement.

Updated 7. March 2021 16:21
|
Kim De Gottrau

Les opposants heureux du "mauvais score" de l'initiative

Le comité contre l'interdiction du voile intégral est très satisfait du mauvais résultat de l'initiative en comparaison à l'initiative contre les minarets (57,5% de oui en 2009). Son vice-président Andrea Caroni aurait certes souhaité un non. Selon lui, le peuple a une nouvelle fois pu exprimer sans crainte sa mauvaise humeur face à l'islam radical. Mais d'estimer qu'il ne s'agit que d'une solution de façade.

Le conseiller aux Etats (PLR/AR) est convaincu que l'initiative n'aurait jamais été lancée uniquement pour interdire de manière générale de se masquer le visage, sans aucun lien à l'islam. Il ne croit pas à l'argument de la protection des femmes ou de la lutte contre les hooligans.

Andrea Caroni, conseiller aux Etats (PLR/AR)
Andrea Caroni, conseiller aux Etats (PLR/AR)   credit: Photo Peter Schneider, Keystone-ATS
Updated 7. March 2021 16:13
|
Yoan Veya

Indonésie: "Un accord équilibré, qui pense développement durable aussi"

Les partisans de l'accord de libre-échange avec l'Indonésie jugent le oui de dimanche très positif pour l'économie suisse.
Léandre Duggan, Keystone-ATS
Updated 7. March 2021 15:54
|
Team Liveblog

Zoug baisse ses impôts pour faire face à la crise


Plusieurs scrutins avaient lieu dans les cantons dimanche. Ainsi, Zoug a décidé de réduire ses impôts pour ces trois prochaines années afin de faire face à la crise du coronavirus.

Les votants du canton, qui a déjà une fiscalité basse, ont approuvé à 66,43% une réduction du coefficient d'impôts de 82 à 80%.
|
Team Liveblog

Accord avec l'Indonésie: 53% de oui après 19 cantons

L'accord économique avec l'Indonésie est en bonne voie. Après le décompte de 19 cantons, le camp du oui atteint 53,46%. Le taux de participation est à peine inférieur à 50%.
|
Team Liveblog

Un toast à la victoire contre le projet d'e-ID

Les membres du comité référendaire contre la nouvelle identité électronique, dont la présidente du gouvernement vaudois Nuria Gorrite (à gauche), fêtent leur victoire dimanche à Berne.
Les membres du comité référendaire contre la nouvelle identité électronique, dont la présidente du gouvernement vaudois Nuria Gorrite (à gauche), fêtent leur victoire dimanche à Berne.   credit: Photo Anthony Anex, Keystone-ATS
|
Yoan Veya

"Une idéologie politique qui souhaite minoriser les femmes"

Les partisans de l'interdiction du voile sont soulagés que la Suisse n'a pas cédé à une campagne de la gauche et du centre qui craignaient cette initiative "pour des raisons politiques".


Laurent Darbellay, Keystone-ATS
Updated 7. March 2021 16:44
|
Kim De Gottrau

"On ne va pas contre une décision du peuple"

Fanny Noghero, secrétaire générale du PLR et membre du comité des femmes, se dit déçue de l'acceptation en vue de l'initiative "anti-burqa". "Cette initiative n’est en aucun cas une initiative qui défend et protège les femmes, puisque les femmes qui portent volontairement la burqa devraient avoir le droit de le faire", a-t-elle déclaré à Keystone-ATS. Et d'avancer que celles qui le portent de manière contrainte vont se retrouver encore plus isolées.

Elle estime que ce vote ne donne pas une image "très heureuse" de la Suisse. "On inscrit dans la Constitution un texte qui concerne une vingtaine de personnes. Pour le vivre-ensemble, ce n'est pas un excellent signal non plus." Mais Fanny Noghero est contre le fait d'aller jusqu'à la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg. "Quand le peuple se prononce, on ne va pas contre une décision du peuple."
Updated 7. March 2021 16:39
|
Kim De Gottrau

L'islamophobie ancrée dans la Constitution fédérale, selon le CCIS

L'interdiction du voile intégral est "une grande déception pour les musulmans qui sont nés et ont grandi en Suisse", estime le Conseil central islamique suisse (CCIS). A ses yeux, les initiants sont parvenus à ancrer l'islamophobie dans la Constitution fédérale.

C'est au Conseil fédéral de prendre les mesures visant à protéger les musulmans des discriminations, a déclaré la secrétaire générale du CCIS, Ferah Ulucay, à Keystone-ATS. Selon elle, l'initiative ne servira à rien. Les initiants ont joué avec les peurs de la population. Le CCIS se tiendra aux côtés des porteuses de niqab, en payant notamment les amendes et en allant éventuellement jusqu'à la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg.

|
Team Liveblog

Initiative anti-burqa: le oui se confirme

La dernière projection de la SSR à 15h00 confirme l'avance de l'initiative anti-burqa (52% de oui, avec une marge d'erreur de +2%-2%). Le décompte des cantons est lui largement en faveur du texte: 16 cantons ont dit oui, contre 3 seulement ont rejeté  la proposition (BS, AR et GR).
Updated 7. March 2021 15:14
|
Team Liveblog

Interlaken, haut lieu du tourisme, a refusé d'interdire la burqa


La commune d'Interlaken, dans l'Oberland bernois, a rejeté à 52,3% l'initiative contre le voile intégral. Ce haut lieu du tourisme figure parmi les endroits en Suisse où la burqa et le niqab sont les plus visibles dans l'espace public.

Les responsables touristiques locaux avaient fait campagne contre le texte du comité d'Egerkingen, craignant un impact sur le tourisme en provenance des pays arabes.

Updated 7. March 2021 16:40
|
Kim De Gottrau

"On est vraiment sur un accord qui est équilibré et qui pense développement durable, c'est très positif pour l'économie suisse et les accords avec l'Indonésie."

Fanny Noghero, secrétaire générale du PLR, à Keystone-ATS, au sujet du petit oui sur l’accord de libre-échange avec l'Indonésie

Updated 7. March 2021 15:10
|
Kim De Gottrau
Anian Liebrand, directeur du comité d'Egerkingen (à droite)
Anian Liebrand, directeur du comité d'Egerkingen (à droite)   credit: Photo Peter Klaunzer, Keystone-ATS

"C'est un très bon signal que la Suisse romande dise oui à notre initiative. Les Romands connaissent la situation de la France où le problème de l'islam radical est plus important."

Anian Liebrand, directeur du comité d'Egerkingen, qui a lancé l'initiative "anti-burqa", à la RTS

Updated 7. March 2021 15:02
|
Kim De Gottrau

Crainte d'une hausse de l'hostilité contre les musulmans

Pascal Gemperli, porte-parole de la fédération des organisations islamiques de Suisse, craint pour la sécurité des musulmans en Suisse. "En France après l'interdiction, on a vu une violence augmenter" et le débat déraper sur le voile ordinaire.

"On est déçu, a dit Pascal Gemperli à Keystone-ATS. Ce vote vise une communauté spécifique comme avec les minarets et on ne sait pas ce qui viendra après." Et de poursuivre: "Moi je veux bien que beaucoup de gens ont voté par conviction, pour protéger certaines femmes et qu'il ne s'agit pas d'intentions négatives vis-à-vis de la communauté musulmane. Mais cela va quand même générer une ambiance assez malsaine."

Pascal  Gemperli, porte-parole de la fédération des organisations islamiques de  Suisse
Pascal Gemperli, porte-parole de la fédération des organisations islamiques de Suisse   credit: Photo Jean-Christophe Bott, Keystone-ATS
|
Yoan Veya

e-ID: "une nouvelle loi dans deux ou trois ans"

Les partisans évoquent une occasion ratée, mais veulent que l'ouvrage soit rapidement remis sur le métier.
Léandre Duggan, Keystone-ATS
Updated 7. March 2021 15:32
|
Team Liveblog
 Saïda Keller-Messahli, fondatrice du Forum pour un islam progressiste.
Saïda Keller-Messahli, fondatrice du Forum pour un islam progressiste.   credit: Photo Christian Beutler, Keystone-ATS

"Ce signal va être très bien compris à l'étranger"

"Ce oui qui traverse tous les partis est un non envers une idéologie totalitaire, qui n'a pas de place dans une démocratie", a dit l’essayiste et fondatrice du Forum pour un islam progressiste Saïda Keller-Messahli à Keystone-ATS. Et je pense que ce signal va être très bien compris en Suisse comme à l'étranger."

"Toutes les personnes qui ont dit oui ont perçu que cet uniforme qu'on veut imposer à la femme musulmane est contre les droits humains", a-t-elle poursuivi. "Mais notre engagement ne prend pas fin aujourd'hui."

|
Kim De Gottrau

Les Jeunes Verts prêts à aller jusqu'à Strasbourg

Les Jeunes Verts suisses sont prêts à se battre devant les tribunaux contre l'interdiction du port du voile intégral. Ils pourraient aller jusqu'à la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg.

L'adoption de cette initiative signifierait que deux articles de la Constitution fédérale visent explicitement une communauté religieuse. "Qu’une majorité attaque par votation les droits fondamentaux d’une minorité est inquiétant et dangereux", commente le coprésident des Jeunes Verts, Oleg Gafner, dans un communiqué.

Oleg Gafner, coprésident des Jeunes Verts
Oleg Gafner, coprésident des Jeunes Verts   credit: Photo Peter Schneider, Keystone-ATS
Updated 7. March 2021 14:30
|
Team Liveblog

Oui du bout des lèvres à l'accord avec l'Indonésie, rejet romand

L'accord avec l'Indonésie obtient un petit oui à 51%, confirme une nouvelle projection de la SSR. La Suisse romande est toutefois dans le camp du non, selon des résultats partiels: Genève rejette l'accord à environ 60%. Le traité recueille un taux de refus de 55% à Fribourg et de 60% à Neuchâtel. Vaud enregistre pour l'instant 65,5% de "non". Le refus atteint près de 65% dans le Jura. Le Valais l'accepte à 52%.
|
Kim De Gottrau

"Nouvelle privatisation malvenue"

L'Union syndicale suisse (USS) se félicite du refus de la loi sur l'identité électronique, qui "préserve la Suisse d'une nouvelle privatisation malvenue". Elle estime qu'il faut "développer un service public adapté aux défis et technologies contemporaines".
Updated 7. March 2021 14:07
|
Team Liveblog

Initiative anti-burqa acceptée à 52% (nouvelle projection)

Selon une nouvelle projection de gfs.bern pour la SSR, l'initiative anti-burqa est acceptée avec 52% des voix.
|
Team Liveblog
Mohamed Hamdaoui, député du Centre au Grand Conseil bernois.
Mohamed Hamdaoui, député du Centre au Grand Conseil bernois.   credit: Photo Anthony Anex, Keystone-ATS

"C'était l'occasion de dire stop à l'islamisme et pas aux musulmans, qui ont évidemment toute leur place dans ce pays".

Mohamed Hamdaoui, fondateur de la campagne "A visage découvert, à propos du oui qui se dessine à l'initiative anti-burqa

Updated 7. March 2021 14:32
|
Kim De Gottrau

Un oui va "banaliser l'ambiance de xénophobie"

Le oui à l'initiative anti-burqa risque de "banaliser l'ambiance xénophobe et raciste" à l'encontre des musulmanes, estime Myriam Mastour, membre du collectif Les Foulards Violets et de la grève féministe. Les femmes qui portent le voile intégral subissent déjà discriminations, crachats et injures. Interrogée sur la RTS, Mme Mastour se réjouit toutefois du faible écart entre le oui et le non.

Il y avait beaucoup de méconnaissance dans les deux camps. Les études montrent que les femmes portant la burqa sont plutôt des converties, pas des étrangères, et personne ne les force à le faire, rappelle-t-elle. Elles ne souhaitent pas être "libérées", mais disent: "à force de vouloir me sauver, tu vas finir par m'oppresser".

Updated 7. March 2021 13:56
|
Kim De Gottrau

"Une occasion manquée" pour l'usam

Le rejet de la loi sur l'identité électronique est "une occasion manquée de favoriser l'innovation numérique" selon l'Union suisse des arts et métiers (usam).
|
Team Liveblog

La confiance dans le camp anti-burqa

Le conseiller national Walter Wobmann (UDC/SO, l'un des fers de lance de l'initiative anti-burqa, exprime sa satisfaction face aux médias dimanche. Le texte serait accepté par 51% des citoyens, selon les projections de la SSR.
Le conseiller national Walter Wobmann (UDC/SO, l'un des fers de lance de l'initiative anti-burqa, exprime sa satisfaction face aux médias dimanche. Le texte serait accepté par 51% des citoyens, selon les projections de la SSR.   credit: Photo Peter Klaunzer, Keystone-ATS
|
Kim De Gottrau

"Je ne suis pas du tout déçu, pour moi on avait déjà gagné avant les résultats puisqu'on a ouvert le débat, et c'est ce qui était extrêmement important."

Willy Cretegny, du comité genevois de l'accord de libre-échange avec l'Indonésie, à Keystone-ATS, au sujet de l'acceptation de cet accord qui se dessine

Willy Cretegny et la présidente de la Jeunesse socialiste Ronja Jansen
Willy Cretegny et la présidente de la Jeunesse socialiste Ronja Jansen   credit: Anthony Anex, Keystone-ATS
Updated 7. March 2021 13:57
|
Team Liveblog

Burqa bannies au Tessin et à Saint-Gall jusqu'ici

Seuls deux cantons en Suisse ont adopté des dispositions législatives pour interdire le voile intégral dans l'espace public: le Tessin et St-Gall. Quinze cantons connaissent des règles pour les manifestations publiques et sportives.

Les initiatives populaires ou interventions parlementaires ciblant la burqa et le niqab ont fait florès après le vote populaire en 2009 contre la construction de nouveaux minarets. Il y en a eu à Berne (2010), au Tessin (2013), à Bâle-Ville (2013), St-Gall (2013) à Zurich (2016) et à Glaris (2017). Elles n'ont abouti que dans les cantons du Tessin et de St-Gall.

|
Kim De Gottrau

"Ni sexiste ni raciste"

"Aucune femme libre ne peut accepter de se promener avec un tissu sur la figure qui l’empêche de respirer, de se montrer en tant que personne. Ce n’est ni sexiste ni raciste de dire le contraire", a déclaré la conseillère nationale Jacqueline de Quattro (PLR/VD) à la RTS. A la question de dire s'il y a deux féminismes distincts, elle estime que les priorités sont différentes.

La conseillère nationale Jacqueline de Quattro (PLR/VD)
La conseillère nationale Jacqueline de Quattro (PLR/VD)   credit: Anthony Anex, Keystone-ATS
Updated 7. March 2021 13:23
|
Kim De Gottrau

"Un oui clair et net aurait été un signal fort pour nos entreprises, petites et moyennes, exportatrices de notre pays, qui ont besoin d'avoir accès aux marchés globaux."

Monika Rühl, présidente d'economiesuisse, à la RTS, à propos du petit oui qui se dessine sur l'accord avec l'Indonésie

Updated 7. March 2021 13:16
|
Team Liveblog

E-gouvernement: "la Suisse est en retard"

Nicolas Bürer, directeur général de digitalswitzerland, a exprimé sa déception après le rejet des Suisses du projet d'identité électronique unique. Les choses doivent maintenant avancer rapidement pour trouver une solution capable d'emporter une majorité. "Nous sommes en retard" en matière d'e-gouvernement, a-t-il souligné sur les ondes de SRF, admettant aussi que la confiance de la population est nécessaire pour un tel projet.
Le directeur général de digitalswitzerland Nicolas Bürer
Le directeur général de digitalswitzerland Nicolas Bürer   credit: Peter Schneider, Keystone-ATS
Updated 7. March 2021 13:12
|
Kim De Gottrau

"Je suis heureux de ce résultat et de ce vote aussi clair pour un Etat à la pointe dans l'ère numérique."

Gerhard Andrey, conseiller national (Verts/FR), à Keystone-ATS, à propos du rejet de la loi sur l'identité électronique.

Updated 7. March 2021 13:20
|
Yoan Veya

Les résultats au niveau des communes

Les cartes s'actualisent en continu
|
Kim De Gottrau

La gestion privée de l'E-ID "clairement rejetée par le peuple"

Benoît Gaillard (PS), coordinateur romand du référendum sur l'E-ID, se réjouit de la tendance vers un "non" extrêmement clair du peuple suisse au projet de loi sur l'identité électronique. Selon lui, la gestion privée de cet identifiant, thématique au coeur de la campagne, a été clairement rejetée.

La clarté du résultat montre que cette question a traversé les bords politiques, déclare Benoît Gaillard à Keystone-ATS. Selon lui, le résultat du vote n'est pas une opposition à la numérisation, mais une revendication pour une solution sûre, fiable, démocratique et sous contrôle de l'Etat.

"On attend du Conseil fédéral de ne pas considérer ce résultat comme une défaite, mais plutôt comme un mandat pour développer une approche globale pour un service public numérique", souligne encore M. Gaillard. "Nous revendiquons activement un meilleur projet, qui ne doit plus traîner".

|
Kim De Gottrau

"La stigmatisation comme recette électorale s'érode"

Malgré l'issue encore incertaine de l'initiative "anti-burqa" (oui à 51%, selon la 1ère projection SSR), le conseiller national Roger Nordmann (PS/VD) se réjouit que le oui sera de toute manière inférieure à l'initiative "anti-minarets".
Updated 7. March 2021 12:47
|
Team Liveblog

Projection: tout petit oui à l'accord avec l'Indonésie

L'accord avec l'Indonésie passerait la rampe de justesse, avec 51% des voix, selon la première projection de la SSR.
|
Team Liveblog

Projection: identité électronique balayée à 65%

La nouvelle loi sur l'identité électronique unique serait rejetée à 65%, selon une première projection de la SSR.
Le nouvelle loi sur l'identité électronique ne convainc pas les votants.
Le nouvelle loi sur l'identité électronique ne convainc pas les votants.   credit: Anthony Anex, Keystone-ATS
Updated 7. March 2021 12:46
|
Team Liveblog

Projection: 51% de oui à l'initiative anti-burqa

Selon une première projection de la SSR, l'initiative anti-burqa serait acceptée à 51%.

|
Team Liveblog

Initiative anti-burqa: non à Genève, oui des Vaudois (résultats partiels)

A Genève, les citoyens ont rejeté l'initiative par 50,6%, après dépouillement de 95% des voix. Les Vaudois disent oui par 55,3% après dépouillement de 21% des voix. Dans le canton de Zurich, les citoyens ont accepté le texte par 54,8%, selon les résultats de 33 des 177 régions. Bâle-Ville dit non par 58,8%, selon les votes par correspondance.

Dans le canton d'Argovie, les électeurs penchent pour un oui. Après le décompte des voix dans 8 districts sur onze, la tendance est de 55% de oui.
|
Kim De Gottrau

Jean-Luc Addor encouragé par le "tout petit non" à Genève

Sur le plateau de la RTS, le conseiller national Jean-Luc Addor (UDC/VS) se dit impressionné de voir que le non est "tout petit" dans le canton de Genève et y voit un signe "encourageant" dans un canton qui vote "largement à gauche".

De son côté, la conseillère nationale Léonore Porchet (Verts/VD) espère que ce premier canton qui dit non sera accompagné de beaucoup d'autres. "Si tous les cantons font 50,6% de non, ça me va très bien."
Le conseiller national Jean-Luc Addor (UDC/VS)
Le conseiller national Jean-Luc Addor (UDC/VS)   credit: Anthony Anex, Keystone-ATS
 La conseillère nationale Léonore Porchet (Verts/VD).
La conseillère nationale Léonore Porchet (Verts/VD).   credit: Anthony Anex, Keystone-ATS
Updated 7. March 2021 12:32
|
Team Liveblog

Vers un oui à l'accord de libre-échange avec l'Indonésie

Les produits helvétiques pourront être exportés vers l'Indonésie sans entraves douanières. Une majorité de Suisses aurait accepté dimanche l'accord de partenariat économique avec Jakarta, selon une tendance de l'institut gfs.bern.

Les premiers résultats partiels ne confirment pas tous la tendance, en tout cas dans les cantons romands. Genève rejette l'accord par 59,5% des voix, après dépouillement de 95% des voix. Vaud enregistre 66% de "non". A Zurich, en revanche, le "oui" l'emporterait à 60%, selon une projection. En Argovie, il obtiendrait 55%.
C'est une défaite qui se profile pour les opposants à l'accord de libre-échange avec l'Indonésie.
C'est une défaite qui se profile pour les opposants à l'accord de libre-échange avec l'Indonésie.   credit: Alessandro Della Valle, Keystone-ATS
Updated 7. March 2021 12:21
|
Team Liveblog

Sort de l'initiative anti-burqa encore incertain

Le sort de l'initiative anti-burqa du comité d’Egerkingen n'est pas encore scellé. La tendance nationale de l'institut gfs.bern n'indique pas si le oui ou le non l'emporte. Le texte doit obtenir la double majorité du peuple et des cantons.

Le résultat incertain confirme le pronostic des derniers sondages qui donnaient l'initiative encore en tête, mais à seulement quelques points de pourcentage. Le texte veut interdire toute forme de dissimulation du visage dans l’espace public et concerne autant la burqa ou le niqab que les cagoules de casseurs ou de hooligans.
Le sort de l'initiative anti-burqa du comité d’Egerkingen n'est pas encore scellé.
Le sort de l'initiative anti-burqa du comité d’Egerkingen n'est pas encore scellé.   credit: Laurent Gilliéron, Keystone-ATS
Updated 7. March 2021 12:20
|
Team Liveblog

L'identité électronique devrait passer à la trappe

Une identité électronique unique, certifiée par l'Etat, ne verra probablement pas encore le jour. Les Suisses ont rejeté dimanche le projet de loi, selon une tendance de l'institut gfs.bern.

Les premiers résultats cantonaux confirment la tendance. Les Genevois refusent à 69% après le dépouillement de 95% des bulletins, les Vaudois à 65% et les Zurichois à 63%. A Bâle-Ville, ce serait également non à 70%.
Updated 7. March 2021 12:18
|
Team Liveblog
L'interdiction de la burqa devant dans les sondages

L'initiative pour interdire le voile intégral a fait la course en tête dans les sondages. Selon la dernière enquête de gfs.bern réalisée pour le compte de la SSR et publiée le 24 février, le texte recueillait 49% d'avis favorables, contre 47% des personnes interrogées opposées à une interdiction (le camp du non gagnant du terrain).

Le dernier sondage de Tamedia donnait au texte une avance plus large, de presque 10 points.  Selon le dernier pointage de la SSR, le peuple dirait également oui à l'accord de libre-échange avec l'Indonésie, mais refuserait la loi sur l'identification électronique.

Updated 4. March 2021 09:49
|
Team Liveblog

En un coup d'oeil

Updated 4. March 2021 09:54
|